Close
187 224 références aujourd'hui
+33 1 79 73 68 76 - contact@1001maquettes.fr
-->

Guide pour débutant : Le lexique pour les produits radiocommandés

Astuce : utilisez le raccourci clavier : ctrl + F pour rechercher sur la page et trouver plus facilement ce que vous recherchez !

2 axes : Appareil commandé par la direction et la profondeur. Caractérisé par un dièdre important.

Radiofréquence 2,4Ghz : Permet une communication parfaite entre l'émetteur et le véhicule. Permet entre autre : indication de charge sur la télécommande, retour de force, utilisation jusqu'à 10 personnes en même temps.

3 axes : Appareil commandé par la direction, la profondeur, et les ailerons.

Anticouple : Anticouple. Désignation réductive du rotor anti-couple, rotor situé à l'arrière de l'hélicoptère (du tube de queue pour les modèles RC) dont le rôle est de contrer le couple du rotor principal. Il sert aussi à gérer le lacet de la machine en contrant plus ou moins le coupleprincipal. 

Accus  : Batteries servant à alimenter en électricité le matériel embarqué ou au sol.

Aérofrein : Frein aérodynamique qui sert à ralentir un appareil, pour l’atterrissage ou lors de manœuvres particulières (chute d'altitude suite à un largage, attaque en piqué, etc.)

Aile volante : Aéronef dépourvu de fuselage ou de dérive. Ces appareils ont en général un comportement en lacet assez spécial.

Aileron  : Gouverne placée sur une aile, permettant d'agir sur le roulis de l'appareil.

Almost Ready to Cover :             

Almost Ready to Fly : le modèle est livré pré-monté, mais totalement nu, pas de servos, pas de radio ni de motorisation fournis.

Ascendance  : Courant d'air chaud ayant une force ascensionnelle non négligeable puisqu'elle permet aux planeurs de prendre de l'altitude. On parle aussi de "pompe".

Accastillage : Ensemble des accessoires permettant de finir un appareil (hors gros d’oeuvre) : par exemple la timonerie, les accessoires moteurs…

Aérofrein : Frein aérodynamique qui sert à ralentir un appareil, pour l’atterrissage ou lors de manœuvres particulières (chute d’altitude suite à un largage, attaque en piqué, etc.)

Aile volante : Aéronef dépourvu de fuselage ou de dérive. Ces appareils ont en général un comportement en lacet assez spécial. Les spécialistes grandeur sont Northprop et Horten.

Aileron : Gouverne placée sur une aile, permettant d’agir sur le roulis de l’appareil.

Aresti : Principe de notation des figures de voltige à l’aide de pictogrammes.

Ascendance : Courant d’air chaud ayant une force ascensionnelle non négligeable puisqu’elle permet aux planeurs de prendre de l’altitude. En jargon, on l’appelle la POMPE.

Barre de Torsion : Pièce en forme de manivelle qui permet d’actionner des ailerons par exemple en se passant de cables.

Bâti : Support du moteur : il s’agit d’une pièce en U sur laquelle le moteur est fixé.

Biplan : Avion avec 2 ailes, l'une au dessus de l'autre.

Bind and Drive : BND idem au BNF mais pour les voitures et les bateaux , c’est-à-dire que le modèle est équipé du récepteur, des servos, du contrôleur et du moteur, pour le faire fonctionner il manque l’émetteur…dans certains cas la batterie et le chargeur ne sont pas fournis, surtout chez Proboat.

Bind and Fly : Bind and Fly , tout est inclus dans le kit sauf l’émetteur.

Boisseau : Pièce d'un carburateur qui permet de contrôler le débit d'air ingéré par le moteur, donc son régime.

Bord d’attaque : Partie avant de l'aile.

Bord de fuite : Partie arrière de l'aile

Bras de levier : Longueur entre le bord de fuite de l'aile et le bord d'attaque du stabilisateur. Il est directement proportionnel à la stabilité en tangage de l'appareil.

Bras de Mixage : Utilisé pour les ailes delta, en l’absence de mixage electronique, pour obtenir une action aileron profondeur sur la même gouverne.

Bulle : Partie transparente de la verrière, terme essentiellement employé pour les planeurs.Parfois aussi, autre nom de l’ascendance.

Brushed :  Moteur à rotor interne utilisant des charbons pour commuter les deux polarités. Peu puissant, demande un certain entretien. N’a que deux bornes : + et -

Par opposition à Brushless."

Brushless :  Moteur à rotor interne ou externe. Le rotor porte les aimants contrairement au brushed où le rotor porte la bobine. Ce moteur est plus puissant, est exempt d'entretien, et a un meilleur rendement. Il a 3 phases (et non pôles). Le contrôleur envoie à chacune de ces phases un signal sinusoïdal de façon à ce que les trois soient espacés. C’est ce laps de temps entre le signal de chaque phase qui est appelé ""avance"" ou ""timing tu moteur"". Les moteurs outrunners (rotor externe) préfèrent les timings faibles donc peu d'avance. Plus le timing est élevé, plus le moteur est performant mais plus il chauffe et plus il consomme. Le timing d'origine convient généralement.

Par opposition à Brushed."

Câble Blindé : Cable électrique d’alimentation des servos, caractérisé par une couche métallique tout autour pour éviter les interférences par effet d’antenne.

Calage : Incidence de l’aile par rapport à la ligne de vol : calage positif, le bord d’attaque est plus haut que le bord de fuite. Calage négatif, c’est l’inverse.

Canard : Appareil particulier ou le plan horizontal du stabilisateur est à l’avant de l’aile et non à l’arrière. C’est le cas du Rafale et du Vary Eze. Ce serait aérodynamiquement plus correct …

Carbone : Matériaux très résistant utilisé avec des résines. Est cassant lorsqu'on dépasse le facteur de charge supporté, résiste surtout à la compression. Idéal pour un longeron supérieur. On le trouve en tissus ou en mèches. ATTENTION : ce matériau conduit le courant, et fait perdre la sensibilité des fils d'antennes (effet de 'blindage')

Carénage : Pièce de forme aérodynamique permettant de favoriser ou de canaliser l’écoulement de l’air autour des surface susceptibles d’engendrer de la traînée.

Cavalier : Pièce de fixation en forme de U, en général une sorte de pointe.

Centrage : Point d’équilibre statique de l’avion.

Collective Cyclic Pitch Mixing :   Le plateau cyclique est contrôlé par 3 ou 4 servos en prise directe. Pour chaque mouvement du plateau tous les servos bougent grâce à un mixage électronique à partir de l'émetteur de radiocommande.

Chapes : Pièce de jonction entre la timonerie et la gouverne. Il existe des chapes à axe et à rotule. Ces dernières sont à conseiller lorsqu'on a pas d'axe de rotation défini.

Charge alaire :   Rapport entre le poids de l'appareil et sa surface d'ailes. Plus cette charge est faible, plus l'appareil est sain à basse vitesse, mais il est alors plus sensible au vent.

Clef d’Aile : Pièce qui fait la jonction entre les 2 ailes. Il s'agit en général d'une pièce en contreplaqué, métallique ou composite.

Coffrage  : Revêtement en bois d'une aile ou d'une structure de fuselage. Dans le cas d'un coffrage bois, il s'agit de planches de faible épaisseur qui font le revêtement de l'avion.

Cône : Pièce d’habillage du nez de l’avion, il s’agit du cône placé au centre de l’hélice. Attention, en modèle réduit, les cônes bon marché sont rarement équilibrés, et induisent des vibrations importantes.

Corde aérodynamique : Longueur calculée entre le bord d'attaque et le bord de fuite (cf. Plus dans la définition de la corde).

Corde moyenne : Moyenne des cordes d'une aile. Sur une aile trapézoïdale, corde au saumon + corde à l'emplanture divisée par deux. Beaucoup plus difficile à calculer sur des ailes à géométrie complexe, indispensable pour un bon centrage (l'idéal étant la corde moyenne aérodynamique).

Corde  : Longueur entre le bord d'attaque et le bord de fuite d'une aile. On distingue la corde géométrique de la corde aérodynamique.

Corde à Piano : Tige métallique très solide employée pour les tringleries et les trains d’atterrissage. S’oxyde facilement en surface, très difficile à souder et surtout à couper (utiliser une lime).

Corde aérodynamique : Longueur calculée entre le bord d’attaque et le bord de fuite (cf. Plus dans la définition de la corde).

Corde moyenne : Moyenne des cordes d’une aile. Sur une aile trapézoïdale, corde au saumon + corde à l’emplanture divisée par deux. Beaucoup plus difficile à calculer sur des ailes à géométrie complexe, indispensable pour un bon centrage (l’idéal étant la corde moyenne aérodynamique).

Couple : Force contraire au mouvement de rotation du rotor principal qui a tendance à faire tourner la machine entière sur ce même axe. Il est généralement contré par un rotor de queue. Il arrive également que des machines aient des pales auto-propulsives qui expulsent des gaz chaud en leur extrémité. ces machines-là sont dépourvues de rotor d'anticouple.

Couple moteur : Effort fourni par un moteur lors de la brutale mise des gaz, tendant à faire tourner le moteur (et donc la cellule qui y est rattachée) en sens inverse de celui de la rotation de l'hélice, ce qui se traduit généralement par une tendance à dévier de la trajectoire, notamment au décollage (on met alors du pied).

Couple pare-feu : Cloison entre le capot moteur et l'habitacle. On y fixe généralement le Bati-moteur.

Courbe de gaz : C'est l'ajustement des gaz par rapport à la position du manche de gaz/pas de l'émetteur. Facilement définissable sur un émetteur programmable, généralement en 4 ou 5 points.

Courbe de pas : C'est l'ajustement du pas collectif par rapport à la position du manche de gaz/pas de l'émetteur. Facilement définissable sur un émetteur programmable, généralement en 4 ou 5 points

Crocodiles  : Aérofreins hyper efficaces qui consistent en la remontée des ailerons simultanément à la descente de volets de courbure.

Contre plaqué : Composite (et oui, c'en est un) composé de fines planches de bois collé, avec sens des fibres à 90° les unes par rapport aux autres. Il est très résistant aux torsions. On l'utilise pour réaliser des pièces soumises à de fortes contraintes

Cyanoacrylate  : Colle à prise très rapide, qui sèche avec l'humidité ambiante. Ne jamais utiliser sur des surfaces qui craignent les solvants. Très léger, rapide, mais des collages qui demandent des ajustements parfaits. Eviter le collage des verrières, elles blanchissent avec les vapeurs.

Déjaugeage : En hydraviation, moment ou l’avion quitte l’eau. Parfois utilisé pour définir le point de rotation du décollage en aviation terrestre.

Delta (Aile) : Aile en forme de triangle : tout ce qui a une forme de delta vole à peu près, centrage très difficile à obtenir et très grande traînée (due aux grandes cordes utilisées)

Dérive : Plan vertical à l'arrière de l'avion, le plan de dérive permet le contrôle en lacet

Dièdre : Angle formé par les ailes d'un avion vues de face.

Direct drive : Le rotor anti-couple est toujours entraîné par le rotor principal pendant l'autorotation, permettant ainsi un meilleur contrôle de l'hélicoptère.

Durite : Tuyau d'alimentation en carburant.

Emetteur ou radio : C'est le boîtier que l'on tient dans les mains et avec lequel on pilote le modèle.

Empennage en Croix :  Empennage où le plan horizontal croise le plan vertical. C'est la configuration la plus répandue.

Empennage en T : Empennage où le plan horizontal est placé au dessus du plan vertical : beaucoup utilisé en planeur et sur les avions gros porteurs.

Empennage en V : empennage sans plan horizontal ni plan vertical, mais avec deux plans inclinés à environ 110° : utilisé sur le fouga magister et sur les planeurs F3B.

Empennage : Ensemble des plans situés à l'arrière de l'appareil

Emplanture :    Partie de l'aile qui est la plus proche du fuselage.

Enduit Nitrocellulosique : Enduit de tension, utilisé pour l'entoilage des avions (grandeur ou modèles réduits). Idéal sur du pongé de soie ou du dacron, on l'utilise également pour poser le papier Japon, ou tendre l'entoilage au Kraft. Permet d'étanchéifier un entoilage ou une cloison pare feu.

Entoilage : Action de poser le la toile ou un revêtement (papier, soie) sur une structure, afin de donner une surface à cette structure.

Entretoise : Petite pièce qui sert à renforcer une structure.

Envergure : Distance entre les deux saumons. Attention : l’envergure prends toujours en compte le fuselage s’il est entre les ailes.

Elastic Poly Propylene :

Elastic Poly Styrene :     

Expanded PolyOlefin : 

Expanded Poly Ethylene :          

Epoxy (Colle) : Colle à 2 composants, servant en général à effectuer des collages qui demandent une grande résistance (cloison pare feu, assemblage des ailes) : attention au poids !

Epoxy (Résine) : Résine à 2 composants utilisée pour la réalisation de pièces en stratifié (fibre de verre, carbone, etc.) ou de collages exigeants une grande résistance. Il existe des compositions séchant en 5min, 20min ,30min, 6h ou 24h.

Extrados : Partie supérieure de l’aile.

Fibre de verre : Matériau qui, lorsqu'il est employé avec une résine, a de très bonnes propriétés mécaniques : on l'appelle tissus de verre lorsqu'il est tressé.

Flettners : Appendice utilisé pour soulager les efforts d'un mécanisme sur une gouverne de grande surface ou à fort débattement.

Fowler : Volet qui recule et creuse le profil, tout en laissant s’échapper une partie de l’air pour éviter un décollement de la couche limite, donc un décrochage. Augmente fortement la capacité portante à faible vitesse, sans freiner excessivement.

Fixed Pitch : Pas fixe : Désignation d'un modèle dont l'incidence des pales est fixe.

First Person View : Il s'agit de vol en immersion : un écran est intégré sur la radiocommande ou il existe certains modèles de lunettes dédiés au pilotage embarqué.

Fréquence :  Fréquence de l'onde utilisée par un émetteur ou un récepteur : exprimée en Mhz ou en Ghz.

Full Span (Aileron) : Aileron dont la taille est quasiment égale à l'envergure de l'aile.

Fuselage : Partie de l'avion qui ne participe généralement pas à la portance, supporte en général le moteur, l'habitacle,etc.

Gain : C'est le degré de sensibilité du gyroscope à corriger une dérive. Trop sensible, la queue de l'hélicoptère bouge de droite à gauche rapidement. Pas assez sensible, l'hélicoptère dérive et des mouvements rapide et intempestifs de la queue apparaissent.

Géodésique (Structure) : Structure en 'losanges' à base de longerons croisés ou de nervures croisées : très léger et très résistant, l'effort est réparti sur l'ensemble de la structure. Ce type de structure est également très esthétique s'il est couvert d'un entoilage transparent.

Glow : Vulgairement appelé ‘bougie’, il s’agit en fait d’un dipositif avec un filament de titane.

Gouverne  : Commande installée sur un plan porteur, qui sert en général à diriger l'avion (gouverne de profondeur, de direction etc.)

Guignol  : Pièce fixée sur une gouverne, qui sert à transmettre le mouvement linéaire du manche ou du servo et à le transformer en mouvement circulaire sur la gouverne.

Gyroscope : Appareil détectant une variation de mouvement et entraînant une action corrective, utilisé pour l'AC (Anticouple).

Hauban  : Cable ou partie solide qui permet d'augmenter la solidité d'un ensemble voilier : les cables d'un biplan, ou les 'tubes' d'un avion à aile haute.

Hiller : C'est la barre avec des petites palettes fixées a ces extrémités et monté à 90° par rapport au pales du rotor principal. Appellé barre de Bell (nom de son inventeur) elle équipe la majorité des hélicoptère modèle réduit. Elle permet d'avoir une grande stabilité de nos modèles.

Hélice : Partie du propulseur créant le ‘vent’ nécessaire au vol : le principe du pas de vis appliqué aux fluides.

Idle up : C'est un interrupteur sur l'émetteur qui permet de fixer un seuil mini de gaz, maintenant ainsi toujours une puissance moteur minimum. Il permet aussi sur les émetteurs de sélectionner en vol des courbes de pas et de gaz défini par le pilote. Utilisé pour la pratique de la voltige.

Incidence : Angle formé entre la ligne de vol et l'aile.

Indoor : Modèle réduit utilisé pour le vol d'intérieur. Il sont de très petite taille et sont très légers

Intrados : Partie inférieure de l'aile

Karman : Carénage de jonction entre le fuselage et l'aile : particulièrement proéminent sur les chasseurs à aile basse de la 2éme guerre mondiale.

Kevlar  : Matériau composite utilisé généralement avec une résine epoxy. Il a une très grande résistance aux efforts, avec une très grande tolérance à la flexion, peu cassant. Idéal comme longeron inférieur. On le trouve en tissus ou en mèches

Longeron : Longue pièce courant sur toute l'envergure d'une aile ou toute la longueur du fuselage, participant à l'essentiel de la résistance.

Marouflage  : Action "d'entoiler" une surface pleine, et non une structure. La recouvrir de toile, de papier, ce qui permet d'améliorer grandement la résistance du matériau pour un surplus de poids quasi négligeable (surtout au vu des économies de poids lors de la peinture sur une surface poreuse).

MODE 2 : Les radiocommandes peuvent être programmées en 4 modes. Les plus utilisés sont les modes 1 & 2. Ce qu'il faut retenir c'est que dès que vous avez choisi un mode de pilotage il faut s'y tenir. Passer d'un mode un l'autre n'est pas une chose aisée car cela risque de brouiller vos reflexes. Aucun mode n'est meilleur qu'un autre. C'est une question d'adaptation, de confort et d'habitude. Le mode 2 est le plus souvent utilisé et il est le plus souvent programmé sur les radiocommandes livrées avec les appareils.

Mode 1 : Gaz et translation à droite & avance et rotation à gauche.

Mode 2 : Gaz et translation à gauche & avance et rotation à droite."

Monoplan  : Avion caractérisé par la présence d'une seule aile. C'est le cas le plus répandu dans les avions modernes.

Moteur 2 Temps : Moteur caractérisé par un cycle de compression-explosion-détente puis un cycle 'échappement-admission'. L'échange des gaz s'effectue par des lumières dans la chemise.

Moteur 4 Temps : Moteur caractérisé par un cycle Compression-Explosion-détente, Échappement, Admission. l'échange des gaz se fait à l'aide de soupapes, avec un minimum de 2 soupapes par cylindre (1 admission, 1 échappement).

Nacelle Moteur : Bloc-carénage moteur, posé sur une aile pour un multimoteur, parfois en pylone sur certains monomoteurs (l’hydravion Lake)

Nervure : Pièce d’une aile en structure qui permet de respecter le profil de l’aile.

Pallette Hiller : C'est les petites palettes avec un profil aérodynamique fixé aux extrémités de la barre de Bell.

Park Flyer : Avion modèle réduit destiné à évoluer dans de petits volumes extérieurs, comme un parc ou terrain de foot.

Pas (d’hélice) : Comme le pas de vis, permet de connaître l’avancée théorique de l’hélice en un tour. En modèle réduit, le pas est généralement exprimé en pouces. Une 10 x 6 a un diamètre de 10 pouces (environ 25 cm) et en un tour, avance théoriquement de 6 pouces (environ 15 cm)

Pas collectif : Variation de l'inclinaison de toutes les pales du rotor d'une même valeur. On mesure le pas collectif en degrés. La valeur du pas est l'angle que fait la pale par rapport a l'horizontale quand le pas cyclique est au neutre. Une action sur le pas collectif aura pour action d'augmenter ou de diminuer la portance et donc de faire monter ou descendre la machine.

Pas cyclique : Variation dissymétrique de l'inclinaison des pales au cours de sa rotation sur le disque rotor. Cette variation dissymetrique provoque l'inclinaison du disque rotor, et donc une force de propulsion longitudinal (avant/arrière) ou lateral (droite/gauche) qui provoquera un mouvement longitudinal ou latéral.

Pas fixe : Comme son nom l'indique, le pas des pales est toujours le même, c'est la vitesse de rotation des pales qui fait monter ou descendre

par opposition à Pas variable.

Pas négatif : Le pas collectif s'inverse, le pas des pales du rotor principal passe en négatif. Permettant les figures de voltiges ou l'hélicoptère se trouve sur le dos, le vol inversé et l'autorotation.

Pas variable : La montée/descente est commandée par la modification du pas des pales ( on augmente l'incidence pour monter, on diminue pour descendre ). L'idéal étant alors de garder une vitesse de rotor constante , et de modifier l'incidence des pales .

Pulse Code Modulation : C'est un mode transmission de données codé numériquement de la radiocommande

Piezo Gyro : C'est un gyroscope utilisant un capteur solide sans mouvement. Plus sensible et avec une consommation moindre que le conventionnel gyroscope

Pipe d’échappement :  Pièce permettant la jonction entre le pot d'échappement et le cylindre du moteur. En général en forme de L arrondi, ou de pipe.

Plan Canard : Plan stabilisateur sur un avion de formule canard (le stabilisateur est placé devant l'aile).

Plateau cyclique : Élément fondamental de la tête de rotor, permet le contrôle du pas des pales par les servomoteurs. C'est le lien entre la parti fixe (servo)et la parti en rotation du rotor (tête de rotor).

Plongeur  : Lest placé à l'extrémité de la durite d'alimentation en carburant, qui par gravité, permet d'alimenter le moteur dans toutes les positions.

Plug and Play : Le Plug and Play, qui signifie « connecter et jouer » ou « branche et utilise », le modèle est équipé des servos, du moteur et du contrôleur, il faut rajouter l’émetteur, le récepteur, l’accu et le chargeur."

Pointeau : Pointe qui obture plus ou moins le gicleur, qui permet donc de régler la richesse du moteur.

Polyester (Résine) : Résine bi-composant qui a un séchage rapide, mais cependant beaucoup plus 'cassante' qu'une résine epoxy. Convient bien pour de petites surfaces, ou pour un fuselage.

Poutre : Désigne parfois la jonction entre la partie arrière s’un avion et le fuselage (le cessna 337, le Noratlas ou le P38 sont appelés Bi-poutres).

Pulse Position Modulation : C'est un mode de transmission de données codé analogiquement entre récepteur et émetteur.

Prise NACA : Prise d’air très aérodynamique, permet de faire entrer de l’air en surpression pour une moindre trainée.Note : NACA désigne un laboratoire américain sur l’aérodynamique.

Profil auto stable : Profil spécial utilisé sur les ailes volantes et les ailes delta, créant un 'stabilisateur' aérodynamique à l'arrière de l'aile.

Profil Creux : Profil d'aile dont l'intrados présente un creux.

Profil Jedelsky : Profil creux d'une forme spéciale, essentiellement utilisé en modélisme et en ULM.

Profil : Vue latérale d'une aile : c'est une forme savamment calculée

Profondeur :    Gouverne servant à commander l'avion sur l'axe du tangage (Monter et descendre)

Quartz : Cristal en forme de diapason vibrant à une fréquence précise, donnant la fréquence d'un émetteur mono fréquence. Très fragile et sensible au choc. Ils sont de moins en moins utilisés en raison de l'utilisation des récepteurs à synthèse de fréquence et surtout à l'utilisation du 2,4Ghz

Radio 2 voies : Émetteur commandant 2 servo-moteurs : principalement utilisé sur des planeurs de type 2 axes.

Radio 4 voies : Émetteur commandant 4 servo-moteurs : permet de contrôler des avions 3 axes + commande des gaz.

Récepteur : C'est l'équipement qui reçois les ordres de l'émetteur et qui les dispatche aux servomoteurs.

Remorquage :   Principe de mise en altitude des planeur qui consiste à les atteler en remorque derrière un avion puissant muni d’un cable, le planeur se décrochant à une certaine altitude.

Renvoi d’Angle : Pièce qui permet de transmettre un mouvement linéaire à 90°

Résonateur : Pièce d'échappement qui utilise le principe de la flûte pour augmenter la puissance des moteurs. Une harmonique entre la résonance à l'échappement et la fréquence du moteur permet de créer une dépression au moment de l'échappement, facilitant l'évacuation des gaz brûlés.

Ready to fly : Avion modèle réduit de type ‘prêt à voler’ : l’assemblage est réduit au maximum, mais demande toutefois les conseils d’un constructeur avisé.

Ready To Run : Ready to Run, kit pour les voitures le plus complet, tout est inclus, émetteur, récepteur, accu, chargeur…

RX : Abréviation de récepteur.

Sandow : Gaine de caoutchouc qui, par traction, permet la mise en altitude des petits planeurs. Moyen qui reste assez peu efficace si on le compare à un treuil, même de faible puissance.

Saumon : Extrémité de l’aile la plus éloignée du fuselage.

Scanner : Système permettant de balayer des fréquences radio pour connaître celles qui sont utilisées : à noter que l’utilisation des scanners multibandes est interdite en France.

Scratch Built : Ce dit d’un modèle entièrement construit à partir de plan, aucune pièce issue d’un kit.

Semi-maquette : Avion dont la silhouette se rapproche d’un avion grandeur, sans avoir l’exactitude d’une maquette, qui est la reproduction exacte du grandeur.

Servomoteur :  appareil transformant les signaux électriques en signaux mécaniques. Pièce de l’appareil qui permet de faire bouger les éléments.

Slow Flyer : Appareil de vol d'intérieur à très faible vitesse d'évolution (la vitesse d'un homme au pas).

Stabilisateur : c'est l'ensemble des plans horizontaux situés à l'arrière de l'avion, permettant de stabiliser le vol parfois appelé "Stab" ou "stabilo"

Stabilisateur en Croix :  Stabilisateur où le plan horizontal croise le plan vertical. C’est la configuration la plus répandue.

Stabilisateur en Té : Stabilisateur où le plan horizontal est placé au dessus du plan vertical : beaucoup utilisé en planeur et sur les avions gros porteurs.

Stabilisateur En Vé : Stabilisateur sans plan horizontal ni plan vertical, mais avec deux plans inclinés à environ 110° : utilisé sur le fouga magister. Certains disent qu’il poserait des problèmes en sortie de vrille…

Stabilisateur Papillon :   Autre nom du stab en Vé.

Structure : Principe de construction ou l’on assemble un ‘squelette’, généralement recouvert de toile, parfois d’un coffrage.

Switch 3D : C'est un interrupteur sur l'émetteur qui inverse le pas cyclique de roulis, le pas des pales du rotor principal en négatif simultanément pour la pratique du vol inversé (vol dos).

Tandem : Configuration d’un avion 2 places où les deux passagers sont placés l’un devant l’autre.

Taxiage : Action de se déplacer au sol en roulant. Sur un aéroport; les aires de taxiages sont les Taxi Way.

Tête de rotor : C'est l'ensemble complet de la tête de rotor, axe, moyeu, barre de Bell, pieds de pales.

Tétons de centrage : Tourillon servant à placer une pièce (en général l’aile) en s’assurant du bon positionnement de celle ci, donc de son calage.

Throttle hold : C'est un interrupteur sur l'émetteur qui permet de débrayer le mixage gaz/pas, en passant les gaz à un seuil mini (ralenti) pour l'entraînement à l'autorotation.

Timonerie : Ensembles des tringles et tiges de commandes d’un aéronef.

Tissus de Verre : Fibre de verre tressée, très résistant et léger. Il est utilisé en combinaison avec de l'epoxy pour la stratification de pièces, de fuselage ou d'ailes

Train d’atterrissage : Ensemble jambage roue permettant à l'avion de se poser : on trouve parfois le terme d'atterrisseur.

Treuillage : Mise en altitude d’un planeur à l’aide d’un treuil, ou d’un sympathique sportif appelé treuilleur, courant rapidement en tirant très fort.

TX : Abréviation d'émetteur.

Variateur : Mécanisme électronique permettant de faire varier la vitesse de rotation d'un moteur électrique.

Vé longitudinal : Différence de calage entre l’aile et le stabilisateur.

Verrière : Partie transparente du cockpit, appelé bulle en planeurs.

Vol de pente : Vol de planeur exploitant le dénivelé d’une colline pour la mise en altitude.

Vol dynamique : Vol de planeur exploitant le mouvement du vent sur un dénivelé pour gagner de l’altitude.

Vol Thermique : Vol de planeur exploitant les ascendances thermiques pour gagner de l’altitude.

Voies (d'une radio) :  Également appelés canaux, channels en anglais (noté ch), définissent le nombre de fonctions que l'on va pouvoir mettre en sortie d'un récepteur. Attention, il faut au moins autant de voies sur l'émetteur. Les 4 premières sont destinées au pilotage proprement dit, ce sont les manches ou sticks. Généralement, ces 4 voies contrôlent : l’inclinaison avant/arrière, l’inclinaison gauche/droite, la rotation autour de l’axe, la vitesse de rotation du moteur. Les suivantes peuvent être proportionnelles (potentiomètre alias potar ou glissière) ou bien en tout ou rien (interrupteur, parfois multipositions). Ils servent à activer des modules additionnels comme le train rentrant, un appareil photo ...

Attention ! Sur un émetteur programmable, tous les inters ne correspondent pas à des voies. Beaucoup sont destinés à la programmation et complètent des voies déjà existantes.

Volet à Fente : Aérofrein de type Fowler

Volet de Courbure : Aérofrein et système d'augmentation de la portance. Une partie du bord de fuite de l'aile s'abaisse en augmentant la courbure (donc la portance) en en augmentant la traînée (frein).

Volet : Partie mobile d'une gouverne. Désigne aussi un aérofrein de type volet de courbure.

Voltige : À ne pas confondre avec l'acrobatie. Discipline sportive très rigoureuse. Les figures sont exécutées dans un cadre précis (hauteur et largeur limitées) et dans un ordre précis.

Vrillage : Différence de calage entre le saumon et l'emplanture : c'est la torsion de l'aile. Un vrillage négatif peu augmenter la tolérance aux basses vitesses (l'incidence plus faible au saumon décroche plus tard). Un vrillage positif est à prohiber.

Winglets : Petite dérive disposée au saumon, permettant de diminuer les vortex marginaux et la traînée. Augmentent le rendement d'une aile, à condition d'être rigoureusement identiques.

Vous ne trouvez pas un mot ? Vous recherchez une définition ? N'hésitez pas à nous contacter par mail à contact@1001maquettes.fr. Nous mettrons à jour le lexique en fonction de vos demande.


Close